Dossier

Dossier

L'hydrogène est l'avenir pour les transports publics

L'hydrogène, énergie du futur pour les mobilités...

L'Etat accélère le développement des énergies propres !

Soutenue par le gouvernement et particulièrement le Président de la République, la filière hydrogène va recevoir, dans le cadre du Plan de Relance 7 milliards d'euros, dont 2 milliards en 2021 et 2022, pour devenir l'un des principaux piliers de la transition énergétique. L'hydrogène bientôt dans les bus réunionnais plus vite qu'on y croit.

27 juillet 2021
Lire la suite >

Dossier

Le vélotaf, ça paye !

Le vélo, une alternative qui fait son chemin à La Réunion, notamment depuis l'apparition du vélo à assistance électrique qui facilite les efforts et rend accessible les hauts de l'île. La crise du Covid-19 devrait accélérer le mouvement.

14 juin 2020
Lire la suite >

Dossier

Ils voient évoluer la vie des élèves

Les anges gardiens des transports scolaires à la Réunion

Alors qu'en métropole la loi NOTRe a transféré la compétence transports scolaires aux Régions, à La Réunion, cette compétence est portée par les communautés d'agglomérations sur leur périmètre (CINOR, CIVIS, CASUD, CIREST, TCO) qui couvre toute l'île. Le Conseil Départemental a quand à elle gardé la compétence des transports d'élèves en situation de handicap, au titre de ses compétences sociales. En revanche, La Région finance via les communautés d'agglomérations le transport des élèves extra muros, c'est à dire qui se déplacent d'une agglo à une autre pour des spécialités (lycées hôtelier de Plateau Cailloux, lycée agricole). Les transports scolaires sont un service de transport public conçu et organisé par les communautés d'agglomérations locales et confiée aux entreprises de transports pour répondre aux besoins du plus grand nombre. Le coût de revient du transport scolaire est estimé à 1 200€ par élève par an. Ne pouvant supporter seule une telle charge compte tenu de leurs difficultés budgétaires, certaines collectivités locales sollicitent la participation des parents à hauteur de 20%, soit une moyenne de 240€ par enfant et par an. Les élèves doivent être domiciliés à au moins 3 km de l'établissement scolaire où ils sont inscrits et les points d'arrêts de bus à plus de 500m du domicile.

09 juin 2020
Lire la suite >

RESTEZ INFORMÉS, ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !