Séparez vos déchets végétaux et vos encombrants

Respectez le calendrier de collecte des déchets végétaux et encombrants

19 janvier 2024
Il faut respecter le calendrier de collecte "Il faut respecter le calendrier de collecte"
Séparez vos déchets végétaux et vos encombrants et respectez le calendrier de collecte

 "Ce sont les deux messages principaux à retenir et à appliquer si nous voulons revenir à une situation normale de gestion des déchets ! Plus de 600 000 € se rajoutent déjà au budget annuel de 43 M€ consacrés à l’environnement », alerte Emmanuel Séraphin, le président du Territoire de l’OuestLa visite de terrain effectuée ce matin dans les rues et à la station de compostage du Port a montré l’ampleur de la situation.

« Plus de 1142 tonnes de déchets végétaux sont entrés sur cette station depuis la levée de l’alerte rouge, 33 camions et 15 chargeurs renforcent quotidiennement le dispositif traditionnellement déployé », précise Laetitia Hoareau, responsable du Service Collecte des Déchets au Territoire de l’Ouest.

Rappel des consignes à respecter pour des quartiers propres

  • Respectez votre calendrier de collecte
  • Déposez les déchets végétaux en vrac, pas dans des sacs plastique
  • Séparez bien les déchets végétaux des encombrants (sinon, cela devient un dépôt sauvage et tout partira à la décharge, sans être valoriser !)
  • Placez les déchets loin des clôtures, barrières, panneaux, boîtiers, fils électriques, arbres ou fossés, pour qu’ils puissent être collectés par les camions sans dégradation des biens privés ou publics
  • Après la collecte effectuée par le camion, ne redéposez pas de déchets si la collecte n’est pas prévue au calendrier. Référez-vous-y pour connaître le prochain jour (et sortir vos déchets uniquement la veille de la collecte). Vous pouvez aussi apporter vos déchets végétaux et encombrants en déchèteries. Elles sont gratuites et ouvertes 7 jours sur 7 (consultez la météo des déchèteriesavant de vous déplacer afin de vérifier l’état de remplissage des caissons)

 

RESTEZ INFORMÉS, ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !